Archives mensuelles : mai 2014

Bouteille Chateau Suduiraut

Le Millésime 2013

Les vendanges 2013 se sont clôturées avec le sentiment d’avoir un grand millésime entre nos mains et dont les caractéristiques sont la puissance, l’élégance et la longue garde.

 

NOTRE TRAVAIL DANS LE VIGNOBLE

L’année 2013 fut toutefois semée d’embûches, avec de la pluie, plus de 500 mm en 6 mois, accompagnée de températures fraîches qui ont induit un retard de la vigne ainsi qu’une grosse pression mildiou. Par conséquent, nous avons intensifié les travaux en vert.

Heureusement, à partir du 1er juillet, un temps très sec et chaud s’est installé. L’été nous a permis de mener à bien la maturation avec une qualité exceptionnelle au rendez-vous.

Dès la mi-septembre, nous avons pu ramasser les blancs secs et la première trie a pu commencer le 26 septembre, sous de très bons auspices. Au total, nous avons effectué trois tries dans la vigne avec une fin de vendange le 30 octobre présentant des lots de très belle concentration, dignes de grands millésimes.

 

LA DÉGUSTATION DE CHÂTEAU SUDUIRAUT 2013

Habillé d’or vert, Château Suduiraut 2013 montre dès le nez une sensation de fraîcheur, associée à la suavité d’un botrytis gourmand. Un fruit très présent et très pur s’impose d’emblée avec des notes de cédrat confit, de kumquat, puis d’abricot confit.

La bouche traduit la dualité du millésime avec une attaque riche et un corps onctueux puis une tension prend le relais et amène une finale fraîche, sur des notes de mandarine.

ASSEMBLAGE : 92% Sémillon, 8% Sauvignon

ÉLEVAGE de 16 à 18 mois, 50% barriques neuves, 50% barriques d’un vin

 

Pierre Montégut, Directeur Technique

Château Suduiraut 2011 dans Les Echos

« Un coup de jeune à Sauternes.

L’habit ne fait pas le vieux moine. Il faut se méfier des messieurs bien habillés, ce sont parfois de jeunes délurés. Que le classicisme soit le paravent du modernisme, Suduiraut, avec son habillage parfaitement dans les codes du genre, le montre une fois de plus avec son millésime 2011, l’un des plus impressionnants produits par cette vaste propriété de Sauternes. Ce vin à la robe d’or est animé d’une étonnante énergie centripète. C’est comme s’il aimantait, s’il mixait des forces contraires : l’acidité et la sucrosité, la fraîcheur et la chaleur, la tension et l’opulence, la douceur et l’épice. Complexité et complétude, voilà ce que l’on attend d’un grand sauternes aujourd’hui. Et cela ne s’obtient qu’au prix d’une sélection féroce des parcelles et des raisins entrant dans le grand vin. Puis d’une vinification de précision. Des arômes finement ciselés d’abricot frais et d’écorce d’orange, de jolies saveurs portées par une liqueur d’une extrême qualité, à la fois riche et légère. Voilà qui promet. Car si, à Sauternes, le temps ne corrige jamais les défauts de jeunesse, il rend le bon meilleur. »

Jean-Francis Pécresse

Les Echos, le 19 décembre 2014

Les vendanges 2014

« La récolte s’achève le 30 octobre avec une quatrième trie.

Nous avons commencé tôt le 12 septembre avec une trie de nettoyage assez longue mais peu productive (< 1hl/ha). Nous avons eu un mélange de Botrytis et de passerillage, qui s’est d’ailleurs prolongé sur le deuxième passage début octobre. La proportion de Botrytis a un peu augmenté malgré tout au fur et à mesure.

Des pluies et l’humidité des brouillards ont favorisé un développement d’une nouvelle génération de Botrytis mais la concentration a peiné à arriver et nous avons vendangé à la carte en fonction du parcellaire, souvent en égrenant et seulement une ou deux journées par semaine. Cette troisième trie s’est étalée du 15 octobre au 24 octobre.

Un temps magnifique et chaud depuis le 22 a enfin fait grimper la concentration et nous terminons le dernier passage du 27 au 30 octobre.

En terme de qualité, nous sommes très contents des lots avec une grande diversité de style et de richesse entre les différentes tries mais la caractéristique principale de 2014 sera la fraîcheur avec des pH très bas, jamais vus depuis plus de 10 ans. Le point noir sera la quantité, puisque les ravages de la Drosophile Suzuki nous auront coûté environ la moitié de la récolte. Nous devrions finir entre 6 et 7 hl/ha !

A noter que notre vin blanc sec  ‘S de Suduiraut’, sera l’un des meilleurs produits depuis 2004.

A bientôt pour déguster ce millésime 2014 beau et rare. »

Pierre Montégut, Directeur Technique

Suduiraut 2013

La presse parle de Château Suduiraut 2013

Bettane & Desseauve, 18/20

Tous les échantillons concordent, ce vin est une splendeur avec ses incomparables notes d’agrumes (mandarine, cédrat et orange amère), et son charme de texture. Grand millésime de toute évidence et même pour le S sec, dense, minéral, avec une grande matière.
Terre de Vins, mai/juin 2014

 

eRobertparker.com, 93-95/100

The 2013 Suduiraut has one of the more flamboyant bouquets of the vintage, one that is actually reminiscent of de Fargues. There are copious Satsuma and dries honey scents, hints of beeswax and almond that keep your snout in the glass. The palate is very well-balanced with a viscous entry, just a touch of marmalade and quince coming through, and then blossoming toward the weighty finish that shows just a touch more oak at the moment. This is an excellent Suduiraut.
Neal Martin, April 2014

 

Vinum, 18.5/20
Classé dans « Les perles 2013 »

Ce vin parfaitement équilibré a tout ce que l’on peut attendre d’un grand Sauternes : densité, fraîcheur, longueur et fondant incroyables, mais aussi beaucoup d’élégance. Offrira beaucoup de plaisir à toutes les phases de son évolution. Talonne Yquem !
R. Bichsel, juillet-août 2014